Alimentation sans gluten et budget

Alimentation sans gluten et budget

Aujourd’hui je vous propose un article “vie quotidienne” concernant le budget dépensé chaque mois pour suivre un régime sans gluten.

Cela fait maintenant presque 5 mois que Rébecca mange sans gluten (et nous aussi la plus part du temps) et les 3 premiers mois mon budget “courses” a carrément explosé. Sachant que je ne pourrais pas tenir sur la distance en dépensant autant, j’ai mis en place des stratégies pour dépenser moins. Et en faisant mes comptes fin mars, j’ai eu la joie de découvrir que j’avais réussi à faire baisser mon budget de 100 €. Pas mal !! Mais ça ne suffit pas encore alors je continue à essayer de faire des économies.

Je partage ici mes petits plans pour dépenser raisonnablement même en mangeant sans gluten.

    1. Faire vos menus à l’avance:

      Les premières semaines du changement de régime de Rébecca, j’avais toujours peur de manquer d’aliments “sans gluten”. J’ai donc acheté en masse et beaucoup trop… Et j’ai parfois dû jeter de la nourriture !!
      Maintenant je m’organise mieux: je fais mes menus à l’avance pour la semaine suivante afin de dresser une liste de courses correspondant à nos besoins. Cela demande un peu d’organisation mais permet de faire des économies et surtout de gagner du temps dans la semaine.
      Le mieux est de choisir un moment en fin de semaine (le vendredi soir ou le samedi) et de se poser une vingtaine de minutes pour faire son menu de la semaine à venir. En général, je m’inspire de  Pinterest en tapant les mots “menus sans gluten”, “menu semaine” ou “menu économique” et j’adapte le tout en fonction de nos goûts et de nos besoins.

    2. Choisir vos aliments préférés:

      De la même manière, au départ j’ai acheté beaucoup de produits différents pour cuisiner sans gluten. Trop. J’ai choisi pleins de farines différentes, de la gomme de guar du psyllium… et j’en passe. Toutes les personnes qui cuisinent vegan ou sans gluten connaissent ces produits. Mais au final je n’ai pas besoin d’autant de choses pour cuisiner sainement. Au fil des semaines, je me suis rendue compte que j’utilisais principalement 3 farines (riz, maïs et sarrasin) et que les produits rares et chers ne m’étaient pas vraiment utiles. J’achète donc désormais les farines qui nous plaisent le plus (en laissant de côté les autres, trop chères et trop “exotiques” à mon goût) et je trouve des recettes simples et saines qui ne nécessitent pas 50 ingrédients différents pour les réaliser.

    3. Consommer local et de saison:


      Cette astuce est valable pour tous mais on a tendance à l’oublier. Alors je le rappelle ici: rien de plus simple pour faire des économies que de cuisiner des fruits et des légumes de saison et si possible de votre région. Le plus simple est de trouver un marché vers chez vous et d’y aller chaque semaine. Mais aussi de vous inscrire à des points de collectes de paniers paysans. Enfin, vous pour connaître les fruits et les légumes de saisons en France, n’hésitez pas à aller sur ce site

    4. Traquer les vraies promotions:

      Dans les grandes surfaces, difficile de faire le tri entre les opérations marketing et les vraies promotions. Souvent les ventes de type “format familial” sont en fait plus chères que le produit vendu à l’unité. Attention donc aux fausses bonnes affaires. En cas de doute, il faut toujours se référer au prix au kilo. Là-dessus pas possible de mentir. Et si vous tombez sur une belle promotion de produits non périssable, n’hésitez pas à stocker un peu.

    5. Cuisiner:

      Pour économiser quelques euros par mois (mais qui au final représentent un vrai budget), rien de tel que de cuisiner maison. Une pizza  (sans gluten ou pas) coûte vraiment moins cher à faire “maison” qu’à acheter dans une grande surface et en pizzéria. En plus, quand vous cuisinez vous-même, vous savez vraiment ce qu’il y a dans vos plats: pas de mauvaises surprises à la fin !!

    6. Faire preuve de créativité:

      Il y a une grande source de créativité en chacun de nous. Pourquoi ne pas mettre notre imagination à profit au moment de la réalisation des menus et des recettes de notre semaine ? Si vous manquez d’inspiration, ouvrez vos placards, regardez l’intérieur de votre frigo et imaginez de nouvelles recettes avec ce que vous avez en votre possession. En réfléchissant un peu on trouve toujours de nouvelles idées. Et nos placards sont rarement aussi vides que ce que l’on croit. Utilisez et videz vos placards, frigo ou congélateur avant de racheter automatiquement de nouveaux aliments. Vous éviterez ainsi de gâcher des aliments en les “oubliant” trop longtemps.

    7. Faire simple:

      La simplicité n’est pas l’ennemi de la qualité: au contraire. Les aliments sains et basiques sont souvent les meilleurs au niveau gustatif et qualitatif. Alors profitez de votre envie (ou besoin) de faire des économies pour renouer avec des plats qui ont faire leur preuve et qui plaisent toujours aux enfants. Et n’hésitez pas à faire un petit tour sur ce blog, vous y trouverez pleins d’idées aussi simples qu’économiques.


      Prenez les économies à faire comme un jeu, une sorte de défi et non comme une contrainte. Cela sera plus sympa !!

 

Commentaire ( 1 )

  1. ReplyNathalie
    Merci !

Poster une réponse

Your email address will not be published.

Vous pouvez utiliser ces tags html:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>